Aux origines de la Chambre

S’il faut donner un crédit à l’origine de la Chambre des communs, il faut a minima citer ces deux figures. Elles ont donné les fondements théoriques et pratiques des communs tels qu’on les conçoit aujourd’hui.

Elinor Ostrom est une économiste et politologue américaine qui a consacré l’essentiel de ses travaux à l’action collective et la gestion des biens communs et publics. S’intéressant d’abord principalement à la gestion collective de ressources naturelles liées à l’eau (zones de pêche, nappes phréatiques) et aux pâturages, elle étend par la suite sa réflexion aux biens immatériels du savoir. Pour ses travaux, elle reçoit avec Oliver Williamson en 2009, le prix Nobel d’Economie. C’est la première femme à recevoir cette distinction. Elle est décédée en juin 2012.



Michel Bauwens est le fondateur de la Peer-to-Peer (P2P) Foundation et travaille activement à la recherche et l’élaboration des alternatives politiques, sociales et économiques basées sur la production et la coopération en pair à pair. Il anime et participe à de nombreuses conférences pour populariser ces théories, et a notamment dirigé le groupe de recherche Floksociety pour l’élaboration de la politique équatorienne de transition vers une société de la connaissance .

Il est aussi le co-fondateur du Commons Strategies Group avec David Bollier et Silke Helfrich, les 2 co-auteurs de l’ouvrage The wealth of Commons qui apporte son soutien aux projets basés sur les communs.



Aux origines de la Chambre

Un commentaire sur “Aux origines de la Chambre

Laisser un commentaire